L’organisation d’obsèques se présente souvent comme une étape pénible et fastidieuse, c’est pourquoi de nombreux particuliers ont recours aux services des pompes funèbres. Ce professionnel se charge de chaque étape des funérailles, ce qui vous évite le stress et les contraintes des préparatifs. Surtout dans des moments aussi durs. Profondément libérateur, le recours à une entreprise spécialisée peut, dans certains cas, s’avérer indispensable. Découvrez les éléments à connaitre pour mener à bien l’organisation.

Quels sont les délais préconisés pour l’organisation d’obsèques ?

De manière générale, les délais à respecter pour l’organisation d’obsèques varient selon la situation. Dans le cadre d’une inhumation ou d’une crémation, l’opération ne peut être entamée dans les 24 h après le décès, mais devra cependant intervenir dans les 6 jours suivants (dimanche et jours fériés non compris). Si le défunt est mort chez lui ou chez un proche, sa dépouille peut y rester jusqu’aux funérailles. En d’autres circonstances, les proches peuvent également la transporter dans une chambre funéraire, mais l’opération devra être réalisée dans les 24 h suivant le décès (48 h pour un corps ayant subi un traitement de conservation). Dans ce cas, l’intervention d’une entreprise de pompes funèbres est obligatoire.

Si le défunt décède à l’hôpital, la dépouille peut être transférée à son domicile ou celui d’un proche dans les 24 h. Les frais de transport seront à la charge de la famille et une autorisation de la Mairie sera nécessaire. Pour ne pas vous précipiter, sachez qu’il est également possible de le transporter dans la chambre mortuaire de l’établissement hospitalier. Le transport ainsi que les 3 premiers jours dans la morgue sont généralement gratuits. Consultez des sites spécialisés comme www.le-choix-funeraire.com.

Quelle forme de sépulture faut-il choisir ?

Lors de l’organisation de rite funéraire, le choix de la sépulture (si le défunt n’a pas exprimé ses souhaits) dépend de votre situation et du budget. L’inhumation peut se faire dans un cimetière de la ville, un caveau familial ou une commune de résidence du défunt. Pour les familles avec de revenus modestes ou un individu ne possédant pas de concession, l’inhumation sera réalisée dans un terrain communal ou une fosse individuelle. Cette option est généralement gratuite durant les 5 premières années.

Si le défunt a exigé une crémation, vous devrez donc obtenir une autorisation de la Mairie (du lieu de décès). Pour cela, il faudra fournir un certificat médical attestant le décès, l’absence de stimulateur cardiaque et de problème médico-légal. Dans ce cas, l’urne peut être déposée dans le caveau de la famille ou dans une case dédiée. Vous pouvez par ailleurs disperser les cendres dans l’endroit que vous ou le défunt avez choisi, après une déclaration à la Mairie. Notez bien qu’une urne funéraire ne peut être conservée dans la maison d’un particulier. Elle peut à défaut être placée dans un crématorium, mais les cendres devront être dispersées après une année.

Comment choisir l’entreprise de pompes funèbres ?

Une fois ces nombreux choix réalisés, vous devrez trouver les pompes funèbres qui prendront en charge l’organisation. Puisque les tarifs d’intervention de ces entreprises ne sont pas réglementés, ils sont libres. Pensez à comparer les propositions pour trouver les meilleurs prix. Même si l’organisation des obsèques nécessite une prise de décision rapide, prenez au moins le temps de comparer 2 entreprises avant de signer. Ceci afin de bénéficier d’un accompagnement adapté à vos besoins.

Dans un premier temps, demandez un devis auprès de différents prestataires puis comparez les services, les options et les prix d’intervention. Les prestations obligatoires comportent généralement le cercueil et les accessoires, le corbillard, la mise en bière et la sépulture (inhumation ou crémation). Les services facultatifs comprennent l’impression de faire-part, la plaque funéraire et autre prestation personnalisée. Pour le prestataire en question, mieux vaut choisir un organisme habilité : régie communale, entreprise privée ou association. La liste de ces institutions est habituellement affichée à la mairie, dans les chambres mortuaires et les chambres funéraires privées.